Insertion – “Nous voulons transformer les clauses sociales dans les marchés publics !”

Patrick Bernard est le responsable de projet clauses sociales de TME (Toulouse Métropole Emploi). Cette collectivité accompagne plus de 50 donneurs d’ordre publics et privés du territoire. Témoignage.

Quelle est votre rôle en tant que facilitateur ?

Patrick BERNARD : Notre objectif est de transformer les clauses sociales dans les marchés publics et privés, contrainte contractuelle pour les entreprises locales en réelle opportunité RH pour les entreprises.
Si pour les donneurs d’ordre locaux que nous assistons, s’inscrire dans les enjeux de la branche professionnelle est une condition sine qua non de cet objectif, à l’inverse l’implication de la branche professionnelle dans la réussite des clauses sociales offre des perspectives très intéressantes de professionnalisation pour les 45 entreprises de propreté que nous accompagnons. Notre cellule clauses sociales de la Maison de l’Emploi -Toulouse Métropole Emploi travaille avec l’ensemble des branches professionnelles.

Inserpropre est présent dans le guide des clauses sociales de TME, comment se traduit ce partenariat avec la branche Propreté ?

P. B. : Cette collaboration se traduit dans l’ingénierie marché avec des propositions innovantes portées par le dispositif Inserpropre du Fare Propreté et des échanges autour de notre pratique locale d’une clause sociale renforcée en terme d’accueil, de tutorat et de formation pour construire, rédiger et calibrer une clause sociale adaptée en prenant en compte la reprise de personnel.
Elle se traduit également dans la mise en œuvre des clauses sociales avec la promotion des outils et dispositifs de la branche professionnelle, comme le GEIQ Propreté, la filière d’apprentissage ou les organismes de formation, qui permettent de qualifier, de professionnaliser les demandeurs d’emplois et de sécuriser leurs parcours d’insertion.
Ainsi, dans notre pratique locale au quotidien, on ne peut que saluer la forte implication de la branche propreté autour de l’adaptation aux clauses sociales.